Satire Politique












LA BIBLE, LE CORAN ET LES DROITS DES FEMMES


Des femmes et des hommes qui croient au Coran, il y en a de toutes origines, races, mentalités, cultures, dogmes et traditions diverses. Il est vrai que nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui n’arrivent pas à s’adapter au monde occidental, même après plusieurs générations de vivre dans les pays qui les ont adoptés et à justes raisons, ces raisons sont innombrables. Citons seulement quelques exemples qui ont traits au Coran et qui suscitent des polémiques et dont la plupart des médias occidentaux ont font des proies faciles pour leurs profits et gagne-pain quotidien.

Pour en terminer avec cette polémique qui frise le ridicule, faisant une étude comparative du Coran, avec les sources de l'Ancien et nouveau Testament les plus diffusées dans le monde, en laissant le lecteur en faire sa propre opinion. Bien que les autres religions monothéistes ne reconnaissent pas le Coran comme un livre sacré, ni le prophète qui la diffusé. Ceux qui suivent le Coran par contre, sont soumis à la reconnaissance et croyance des livres prophétiques antérieurs au Coran, c'est à dire les évangiles (Mais quels évangiles ?) et Le Pentateuque avec ses 5 livres: La Genèse, L'Exode, Le Lévitique, Les Nombres, et le Deutéronome, on peut y ajouter les psaumes de David". Le Coran confirme et complète les révélations antérieures des livres cités. Tandis que l'église catholique rejette catégoriquement cette prétention. (Concile Œcuménique Vatican II)

l'attitude insensée de la plupart des médias qui critiquent le Coran sans l'avoir au préalable étudié, démontrent chez eux une ignorance et une absence totale de connaissances des livres sacrés sans avoir le minimum de culture dans ce domaine.

"Aucune traduction du Coran n'offre toutes les garanties, toutes les exactitudes, toute la fidélité requises en un domaine pareil, et les traductions françaises les moins sujettes à caution sont faites dans une langue quasi incompréhensible, même lorsque leurs auteurs sont des savants de souche française. Leur louable intention de conserver au texte coranique son relief et le mouvement de son style les a conduits parfois à un galimatias, à des amphibologies et à des barbarismes écœurants.

A ces difficultés de forme s'en ajoutent d'autres, d'ordre spécifiquement culturel. Le Coran impose, pour être compris, des exigences déroutantes. Sa compréhension nécessite la connaissance de plusieurs disciplines, en plus de la grammaire et de la philologie arabes, des traditions, de la théologie, des théories d'écoles, des schismes des sectes et de l'histoire des religions. Pour comprendre et faire comprendre la Vulgate, son traducteur doit être, sous peine d'échec lamentable, une sorte d'encyclopédie vivante: Il lui faut une information aussi vaste que précise en langues anciennes, en théologie comparée, en hérésiologie, en mythologie, en philosophie, en sociologie, en mathématiques, en sciences inductives, ect. Autant dire que de telles exigences, à l'ère des spécialistes, sont impossibles à satisfaire, et a Dieu ne plaise que nous ayons la prétention d'être une exception dans cet ordre d'idées.

En ce moment décisif pour l’avenir des religions dans le monde, où l’athéisme envahissant quitte toute valeur spirituelle des messages religieux. Nous devons plus que jamais les religions monothéistes, réunir nos forces et nous fortifier dans l’idée que tous les hommes sont, par-delà les frontières de race, de religion ou de géographie, des frères solidaires dans le bien et dans le mal."
(1)

Pour "Bible" nous voulons énumérer les 27 livres qui composent le Nouveau Testament et les 46 livres de l'Ancien Testament, tel que les reçoit l'Eglise catholique.

Les droits des femmes:

Que nous dit la Bible sur les droits des Femmes ?

«Soyez soumis les uns aux autres dans la crainte du Christ. Que les femmes le soient à leurs maris comme au Seigneur: En effet, le mari est chef de sa femme, comme le Christ est chef de l'Église. Les femmes doivent donc, et de la même manière, se soumettre en tout à leurs maris.
Ep: 5 ,21,22,23,24


««Que les femmes, de même, aient une tenue décente; que leur parure, modeste et réservée, ne soit pas faite de cheveux tressés, d'or, de pierreries, de somptueuses toilettes, mais bien plutôt de bonnes œuvres, ainsi qu'il convient à des femmes qui font professions de piété. Pendant l'instruction, la femme doit garder le silence, en toute soumission. Je ne permets pas à la femme d'enseigner ni de faire la loi à l'homme. Qu'elle garde le silence. C'est Adam en effet qui fut formé le premier, non Êve ensuite.
1 Tm:2, 9,10,11,12,13

Au regard des évangiles et de la loi mosaïque les femmes ne sont pas mieux traités que dans le Coran. L'ancien testament dénonce chez elle six défauts: La gourmandise, l'indiscrétion, la paresse, la jalousie, le commérage, les scènes conjugales.

Que nous dit le Coran sur les droits des femmes ?

««Les hommes ont autorité sur les femmes en raison des qualités par lesquelles Dieu vous a élevés les uns au-dessus des autres et en raison des dépenses qu'ils prélèvent sur leurs biens au profit de leurs femmes. Les femmes vertueuses sont sobres et maintiennent intact en l'absence de leurs mari ce que Dieu a prescrit de conserver ainsi. Exhortez celles dont vous redoutez l'insubordination. Sévissez contre elles et reléguez-les dans des lits á part. Si elles reviennent de leurs comportements, ne leur cherchez plus querelle. En vérité Dieu est très haut et très grand.

Les sévices, sont déconseillés par la tradition: On rapporte à ce sujet que Umar, le futur calife, alla trouver le prophète et lui dit: "Nos femmes sont en révolte contre nous. Autorise-nous à les frapper!" mais le prophète lui dit: "Soixante-dix femmes sont venues à moi se plaindre de leurs maris cette nuit, et ceux qui ont battu leurs femmes ne sont pas en meilleure situation que ceux qui ne les ont pas battues."
Râz:Chapitre X 90

Du Divorce

Que nous dit la Bible sur le Divorce ?

" tout homme qui répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et celui qui épouse une femme répudiée par son mari commet un aldultère"
Lc 16, 18

"Or je vous le dis: Quiconque répudie sa femme-pas pour prostitution- et en épouse une autre, commet un aldultère."
Mt 19,9

"Le divorce est une offense grave à la loi naturelle. Il Pretend rompre le contrat accepté librement par les époux, de vivre ensemble jusqu'á la mort. Le divorce porte atteinte contre l'alliance de sauvegarde de l'aquelle le mariage sacramentel est un signe. Le fait de contracter une nouvelle union, même reconnue par la loi civile, augmente la gravité de la rupture: Le conjoint marié de nouveau se trouve en situation d'adultère publique et permanent.
catéchisme de l'église catholique 1992, 2382-2386

Que nous dit le Coran sur le Divorce ?

" On ne peut divorcer que deux fois: ou on garde son épouse et on la traite convenablement, ou on lui rend sa liberté, avec bonté. Il est illicite pour vous de reprendre quoi que ce soit du douaire que vous leur avez donné. il n'y a aucun inconvénient á ce que la femme obtienne sa liberté moyennant un dédommagement matériel au profit de l'époux. telles sont les lois de Dieu. Ne les transgressez pas. Ceux qui les transgressent sont des injustes. Si l'époux répudie une troisième fois sa femme, celle-ci n'est plus licite pour lui, avant qu'elle ne soit remariée avec un autre époux.
Coran:II, 229-230

Le divorce tel qu'il est conçu dans le Coran n'entraine pas pour la femme la suppression de tout recours contre son mari devant la justice, ni des droits que la loi et la coutume lui reconnaissent. Il serait trop long de s'étendre ici sur toutes les profondes réformes que le Coran a réellement apporté au mariage et au divorce, avec une avance de plus de 14 siècles sur notre civilisation.

De la Polygamie

La polygamie n’est pas une invention du Coran, ceux qui le croient leur manque une culture générale sur la bible. Il est faux et absurde d’accuser le Coran de l’avoir instituée, alors qu’il s’agit d’une institution très ancienne et fort répondue dans le monde avant le Coran. Aucune doctrine religieuse ne condamne ni restreint la Polygamie. San quoi on ne comprendrait pas le harem de David ni celui de Salomon.

Que nous dit la Bible sur la Polygamie ?

Les femmes de Salomon :
«Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères – outre la fille de Pharaon - : des Moabites, des Ammonites, des Édomites, des Sidoniennes, des Hittites, de ces peuples dont Yahvé avait dit aux Israélites : « Vous n’irez pas chez eux et ils ne viendront pas chez vous ; sûrement ils détourneraient vos cœurs vers leurs dieux. » Mais Salomon s’attacha à elles par amour ; il eut sept cents épouses de rang princier et trois cents concubines». 1 ROIS 11, 1-3

Ceux qui veulent en savoir plus doivent consulter « le deuxième Livre de Samuel et le premier livre des Rois »

Que nous dit le Coran sur la polygamie: ?

On pourrait examiner ici brièvement le verset de la polygamie, puisqu’il est l’un des reproches les plus fréquents que le monde occidental et chrétien adresse au Coran. Nos commentaires n’engagent que nos personnes, sans nous conformer à aucune des interprétations proposées jusqu’á maintenant.

«Restituez aux orphelines et aux orphelins leurs biens. Ne substituez pas ce qui est mauvais à ce qui est bon. Ne dilapidez pas ce qui leur appartient avec ce que vous possédez. Ce serait un grand crime.

Si vous craignez d’être injustes envers les orphelines, n'épousez que deux, trois ou quatre parmi elles. Si vous craignez de ne pas être équitables, n’épousez qu’une seule femme. Coran IV, 2, 3

Si nous sollicitons un peu le texte de ces 2 versets Coraniques, ils nous enseignent qu’il s’agit surtout d’orphelines. En effet, il faut signaler que la polygamie était courante chez les arabes païens, elle était comme chez les Germains, un signe extérieur de richesse et de grandeur. Les luttes entre les croyants et les tribus polythéistes durant les premières années de la nouvelle religion naissante, n’ont pas manquées de compter beaucoup de morts parmi les croyants, laissant des veuves et des orphelines à la merci de pratiques ancestrales, épouser ces femmes d’une façon malveillante, pour s’accaparer et dilapider leur biens laissés par les défunts. Ce verset du Coran est plutôt une tentative de limitation et un moyen de mettre fin à ces abus. L’intention de certaines écoles et traditions, de vouloir instituer la polygamie par ces versets du Coran, n’est pas admissible par de nombreux savants réformistes.

De la lapidation:

Que nous dit la Bible sur la Lapidación ?

«Si l’on prend sur le fait un homme couchant avec une femme mariée, tous les deux mourront : L’homme qui a couché avec la femme et la femme elle-même. Si une jeune fille vierge est fiancée à un homme, qu’un autre homme la rencontre dans la ville et couche avec elle, vous les conduirez tous deux á la porte de cette ville et vous les lapiderez jusqu’à ce que mort s’ensuive."
Dt 22:, 22,23 Lv: 20, 10

Ajoutons que Jésus n’a pas apporté un atténuement de la rigueur de la sanction sur l’adultère dans les évangiles, il a apporté seulement le pardon à une adultère que les juifs voulaient lapider, avec la seule condition de « Va et ne pèche plus ». (Jn.VIII,1-11) Dans sa discussion avec les pharisiens, il fait de l’adultère le seul mobile de divorce possible, (Mtt.XIX,9) ce qui lui confère un caractère de gravité exceptionnelle.

Que nous dit le Coran sur la lapidación ?

«La fornicatrice et le fornicateur, flagellez chacun deux de cent coups de fouet ! Requérez contre eux le témoignage de quatre d’entre vous contre ceux soupçonnés de fornication. Ceux qui visent les femmes honnêtes dans leur honneur sans ensuite produire quatre témoins, flagellez-les de quatre-vingts coups de fouets et n’acceptez plus jamais leur témoignage!"
Coran : IV, 15 - XXIV,2

Avec les versets coraniques cités, le Coran a non seulement adoucit les châtiments sur l’adultère en comparaison des peines prévus par la Bible beaucoup plus graves, et si nous étudions littéralement le texte coranique, nous pourrons constater que le Coran a introduit, en quelque sorte, une réforme importante dans le sens de la morale sexuelle depuis plus de 14 siècles. Avec cette réforme la lapidation ne devrait pratiquement plus exister, mieux encore, même le châtiment corporel des 100 coups de flagellations mentionnées semblent difficilement applicables et ce, pour l’impossibilité de produire les 4 fameux témoins qui auront assisté à la fornication, autant dire inobservable, sauf si l’acte répréhensible a eu lieu sur la voie publique, ou que les 4 témoins auront participé eux aussi à la fornication, dans ce cas, ils peuvent encourir la même sanction. Selon les auteurs, écoles et traditions, les croyants restent encore quelque peu divisés dans ce domaine. Ce qu'il faut noter ici, c'est que le Coran par cette sanction corporelle exclut toute peine capitale ou privative.

Des droits de succéssion

Que nous dit la Bible sur les succéssions?

"Si un homme meurt sans avoir eu de fils, vous transmettrez son héritage à sa fille. S'il n'a pas de fille, vous donnerez son héritage à ses frères. S'il n'a pas de frères, vous donnerez son héritage aux frères de son père. Si son père n'a pas de frères, vous donnerez son héritage à celui de son clan qui est son plus proche parent".
Nb: 27,8,9,10,11

Au septième siècle, quand au droit de succession, le code des allemands renferme les mêmes presciptions que la Bile et que les autres legislations barbares; C'est à dire que les filles sont exclues par les enfants mâles. Mais si en l'absence de fils, une fille arrive à la succession paternelle, elle ne peut hèriter des biens immeubles qu'autant qu'elle a épousé un homme libre et de mème condition qu'elle. Les filles n'arrivent à la succession qu'après les enfants mâles.


C'est en 1790 que le droit d'aînesse masculin est supprimé par la loi en France. Quel-que soit leur rang de naissance et leur sexe, soit 12 siècles aprés l'annonce du Coran.

Que nous dit le Coran sur les succéssions ?

"Aux hommes revient une par dans les successions de leurs ascendants ou de leurs proches; aux femmes revient une part dans les successions de leurs ascendants et de leurs proches. Que les biens laissés soient importants ou négligeables, cette par es obligatoire."
Coran: IV, 7

C'est un des versets institutionnels les plus importants quant à ses conséquences sociales. Ce qu'il prescrit est une révolution dans les annales juridico-coutumières dans le monde. Pour la première fois, la femme, considérée jusqu'alors comme élément du patrimoine dont héritait le successible privilégié, se voit reconnaire par le Coran une vocation succesorale.

Du voile:

Que nous dit la Bible sur le voile:

«"Toute femme qui prie ou prophétise le chef découvert fait affront à son chef : C’est exactement comme si elle était tendue. Si donc une femme ne met pas de voile, alors, qu’elle se coupe les cheveux ! Mais si c’est une honte pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou tondus, qu’elle mette un voile »
épitre aux corinthiens,11. 5 - 6

Que nous dit le Coran sur le voile:

« Prophète dis à tes épouses, à tes filles, aux femmes des croyants de ramener leurs voiles sur elles. Ce sera pour elles le moyen le plus commode de se faire connaître et de pas être offensées (dans la rue) Dieu est plein d'indulgence et de compassion.»
Coran: XXXIII, 59

La plupart des femmes qui portent le voile le font par croyance et conviction, aucune contrainte ne peut les obliger à y renoncer, d'autres y sont assujetties pour se trouver dépendantes de leurs familles ou maris, soit, souvent par imitation du groupe sous influence d’un voisinage ghettoïsé appuyés par les pressions des imams du coin, et bien d'autres raisons innombrables. Chaque femme peut à sa façon interpréter ces textes et en faire ce que lui dicte sa conscience, comme chez les chrétiens et les juifs.

« Point de contrainte en religion. La vérité se distingue de l'erreur ». Coran: II, 256

Pour le voile intégral ou Burka, il faut d'abord savoir et rechercher qui se cache derrière cet accoutrement. Si on avait poussé une petite enquête fortuite on aurait découvert qu'Il s'agissait ni plus ni moins que d'une campagne malveillante de dénigrement du voile pour discréditer le Coran. La plus part de ces femmes seraient des Françaises de souche et pourraient appartenir à des groupes féministes, aucune d'elles ne serait mariée à un croyant ni aurait fréquentée une Mosquée ou lu un Coran. Nombreuses sont celles qui veulent échapper à leur ambiances familliales et à des persécutions, elles y trouvent probablement un refuge sous cette accoutrement.

Il est intéressant de se souvenir, que dans les années avant-guerre et jusqu’aux années 70-80, les femmes maghrébines qui voyageaient en France se débarrassaient du voile avant de prendre l’avion ou le bateau et s’en revêtissaient à leur retour au pays. De nombreuses femmes de ces générations peuvent encore en témoigner.

On ne peut fallacieusement, par l’abus et la contrainte, priver ces femmes qu'elles soient voilées ou non, de ce qu’ils ont de plus précieux sur terre, leur liberté et le respect de leurs droits naturels. Durant 132 ans nous avons nous les français côtoyé la fatma et le voile en Algérie et au Maghreb sans nous préoccuper de la liberté de ces femmes voilées, notre grande hypocrisie s'est éteinte avec la perte de nos colonies et nos intérêts.

Le costume de bain que l’on dénomme vulgairement aujourd'hui «Burkini» n’est pas une invention coranique,et personne n'a pensé l'interdire. Pour celles et ceux qui veulent se rafraichir la mémoire :

La belle époque renaît

Les balneaires des années 20

De la Guerre sainte :

Que nous dit la bible sur la Guerre sainte ?

Jéricho vouée à l’anathème :
«Quand il entendit le son de la trompe, le peuple poussa un grand cri de guerre, et le rempart s´’écroula sur place. Aussitôt le peuple monta vers la ville, chacun devant soi, et ils s’emparèrent de la ville. Ils dévouèrent à l’anathème tout ce qui se trouvait dans la ville, hommes et femmes, jeunes et vieux, jusqu’aux taureaux, aux moutons et aux ânes, les passant au fil de l’épée.»
Jos 6 ,20,21

« Prise de Aï :
«Quand Israël eut fini de tuer tous les habitants de Aï, dans la campagne et dans le désert où ils les avaient poursuivis, et que tous jusqu’au dernier furent tombés au fil de l’épée, tout Israël revint à Aï et en passa la population au fil de l’épée. Le total de tous ceux qui tombèrent ce jour-là, tant hommes que femmes, fut de douze mille, tous gens de Aï.»
La Bible : Jos 8 ,24,25

A Fin de nous économiser les centaines de citations de la conquête de la Terre Promise, et pour ceux qui soutiennent que le Coran est un livre de guerre, nous les renvoyons à lire la Bible le « Livre de Josué » et en faire la comparaison.

Que nous dit le Coran sur la Guerre sainte ?

En ce qui concerne le « Djihad » que l’on dénomme vulgairement en occident par « guerre Sainte. » En réalité la Guerre dans le Coran se dénomme « KITAL » ou « HARB ». La guerre Sainte est une invention des croisés pendant les croisades en palestine.

Combattez dans la voie de Dieu contre ceux qui vous feront la guerre, mais ne commettez point des transgressions, car Dieu n’aime point les transgresseurs.
Coran :2, 186

Si tu appréhendes quelques trahisons de la part d’un peuple, rends-lui la pareille ; Dieu n’aime point les traitres. S’ils s’inclinent à la paix, tu t’y prêteras aussi, et tu mettras ta confiance en Dieu, car il entend et sait tout.
Coran :8, 60,63

Si vous vous inclinez au mal, attendez-vous à voir Dieu venir accomplir lui-même son Œuvre. Dieu ne dirige point les méchants.
Coran : 9, 24

Les Bombes humaines ou Terroristes suicides

Ces quelques exemples des versets coraniques démontrent indéniablement que le Coran apporte là aussi, beaucoup plus d’humanité dans les conflits, non comme les guerres atroces et barbares en occident (voir première et seconde guerres mondiales) Ainsi que les crimes contre l'humanité perpetrés dans ce nouveau 21ème siécle.

(1) Pour ces commentaires, nous avons donné la préférence à la traduction du Coran par "Cheikh Si Hamza Boubakeur 1979" (Fayard)
(2) Hadiths prophétiques.


[UniGroup-2007-2016]Copyright © Tous les droits reservés
Politique de protection de données