Satire Politique













LA POLITIQUE DE LA TERREUR DU 21ÈME SIECLE


2007- Le monde occidental est sur le point d'être inévitablement avalé et dans tous les sens par le dragon asiatique sans se rendre compte. Nous avons oublié le danger réel, occupés à darwiniser le monde pour propager la peur, les guerres interminables, les génocides, la haine, l'intolérance religieuse, les sentiments xénophobes et dépouiller de leurs richesses et ressources des pays sans défense, au lieu de les aider à sortir de la misère où nous les avons mis durant ces dernières décennies. Si nous ne changeons pas d’attitudes et comportements égoïstes, nous finirons par payer très cher à la nature offensée, avec notre propre civilisation. J’affirme au risque de me répéter que, si nous continuons dans notre comportement opportuniste, en favorisant nos propres intérêts, le tsunami humain provenant de l’immigration tiers-mondiste, indubitablement incontrôlable, est une possibilité inéluctable pour que dans un futur très proche, cette immigration pourra remplacer sans aucun doute la population occidentale en la faisant disparaître, en commençant par nos dirigeants. Ce ne serait que le juste prix à payer à cette nature agressée et outragée.

L’histoire nous le démontre d’une manière évidente, par des arguments rigoureux et convaincants, que la nature violentée et humiliée, recouvre inlassablement ses factures en civilisations. (Après avoir encaissé les intérêts de sa dette en catastrophes naturelles, calamités, cataclysmes et les innombrables désastres provoqués par les descendants du singe.) La croissance progressive et méticuleuse de la démographie du métissage nord-sud, est la caractéristique incontestable de cette nouvelle civilisation naissante.

En Occident nous avons d’innombrables problèmes à résoudre pour trouver des solutions et pour mettre un terme à l'immoralité, les dieux domestiques et les dieux du marché. La décadence, le déclin de la natalité et surtout la violence gratuite qui frappent notre société ne sont que les derniers sursauts d'une civilisation agonisante.

Ce sont les conséquences de quelques puissances économiques mafieuses, appuyés par certains politiciens douteux et malhonnêtes, coupables de violer les lois Divines, qui nous ont emmenés à ces situations terribles et honteuses. Le présumé choc de civilisations, n'est qu'une conjuration lamentable ANTI-ÍSLAM et une moquerie des medias de communications corrompus, habitués à se remplir les poches avec les malheurs des plus miséreux, surtout quand ils trouvent des oreilles disposées à accepter qu'on y verse des litres de venin.

Nous devrions prendre conscience et ne pas succomber à un abrutissement en nous laissant entraîner par une haine ignoble qui n'est pas à la hauteur de nôtre prétendue intelligence de civilisés. Ne serrais-ce la peur à ces barques de la mort transformées dans nos esprits en porte-avions, ni aux bâtons convertis en armes de destruction massives, ni à ces affamés torturés par la misère et la détresse, métamorphosés en armées de présumées guerres saintes, avec lesquels devront combattre ces malheureux déracinés pour nous arracher notre opulent bien-être ?

Ces émigrés des désastres de la faim et ces réfugiés des désastres de la guerre, ne font que suivre les détrousseurs et leurs butins, ils n’ont pas besoin de leçons de morale venants de quelques pays cupides préoccupés à les asservir comme des esclaves pour nettoyer leurs centrales nucléaires, ensuite les renvoyer chez eux sans compassion pour mourir, lorsqu’ils ont été complètement irradiés. Cette conduite ignoble á la fin du 20éme siècle était d’une extrême immoralité et une bassesse répugnante qui révolte la conscience.

Nous devons cesser le brigandage et le gangstérisme, en nous appropriant tout ce qui se trouve dans ces pays sous-développés sans donner rien en échange, laissant après nos pillages et infamies, que conflits, misères et dévastations.

Nous devons réveiller le peu qui nous reste de nos instincts humains et de justice, et apprendre á réfléchir et méditer pour récupérer notre réminiscence. Nous devons réparer et corriger nos attitudes. Au lieu d'aider au développement de ces pays pour les sortir des adversités, souffrances et disgrâces déplorables, nous nous entretenons à leur favoriser et fomenter des dictateurs, des tyrans et même des empereurs (1) comme des chiens de garde corrompus à notre service exclusif, afin de maintenir indéfiniment pour notre compte, dans un « NO MAN’S LAND » méthodique et perverse leurs masses, dans l’ignorance et la misère, pour mieux les asservir et les extorquer.

Les politiques de la peur au terrorisme et fondamentalisme religieux pour servir à dissimuler nos débandades économiques et incompétences vis-à-vis de nos citoyens, se répétent inlassablement à chaque fois qu'ils commencent à battre des ailes et à perdre du gaz. Nous avons augmenté l'intolérance religieuse dans nos pays dû au fait que l’on a trop insisté et exagéré sur les mêmes mensonges. Je me réfère aux chefs politiques du monde, non aux simples citoyens anesthésiés sous la manipulation informative des medias. Ce prétendu abject et détestable terrorisme intégriste, qui fait payer le prix le plus fort au propres musulmans, n’est qu’une gigantesque fosse septique nauséabonde à l'échelle mondiale, dans laquelle nous nous sommes évertuer à plonger, sans nous efforcer de rechercher des solutions de justices humaines pour nous en sortir.

En persécutant sans relâche et sans distinction, des innocents pour leurs religions ou leurs noms, dans le seul but de donner d’avantage de cohérence et véracité à ces mensonges de la terreur, nous nous sommes écartés de notre déclaration universelle des droits de l’homme contre le racisme et la discrimination, pour créer intentionnellement des nouveaux "Barrabas" (2) pour ce nouveau siècle.

Malheureusement, ces crimes contre l'humanité seront impunis, tant que les organisations internationales oubliant leurs obligations y responsabilités, continueront d’écouter seulement les voix des plus forts.

(1) Allusion à Jean Bédel Bokassa premier empereur de la république centrafricaine, produit créé par la France (1976), disons en termes économiques, "Clés en mains, avec trône et intronisation inclus". Cette fantaisie choquante a été acceptée et approuvée en son temps sans aucune réaction contre, par la plupart des medias et presque la majorité de la société intellectuelle de ce pays. Jean Bédel Bokassa fut lâchement dépossédé de son pouvoir par ses propres créateurs, lorsqu’il voulait sur les conseils du colonel Kadhafi, remplacer le gouvernement fantoche colonial par un conseil de la révolution centrafricaine, et nationaliser les mines de diamants.

(2) En donnant à entendre que " la persécution est pire que le crime " l’auteur, veut se référer au "Barrabas" libéré par Ponce Pilate, (Procureur romain de Judée) en échange de Jésus Christ. Selon les historiens, "Barrabas" reconverti au christianisme, a été utilisé comme bouc émissaire par Néron pour attribuer la responsabilité aux chrétiens de brûler Rome et les anéantir. Comme quoi l'histoire se répète : Rome ou les tours jumelles ? Néron ou Bush ? Barrabas ou Ben Laden ? Qu’importe du moment que les objectifs ne changent pas.

Ce n'est plus un secret pour personne qu’Oussama Ben Laden était membre actif de la CIA et sa famille très proche de la famille Bush.

Cliquez ici pour lire plus


Dictons de l'auteur:
Le mensonge c’est comme un feu de paille, pour le maintenir vivant
Il faut l’alimenter sans cesse avec d’autres mensonges plus grands
Si non, comme le feu de paille sans paille on le sait bien
Le mensonge sans mensonges s’éteint.

Essayer d'introduire un mensonge dans un cerveau qui raisonne
C'est comme essayer d'enfoncer un clou dans une enclume.


[UniGroup-2007-2016]Copyright © Tous les droits reservés
Politique de protection de données