Satire Politique









LES ENVIEUX, LE GENIE ET LA CHEVRE

FABLE SATIRIQUE

Trois compagnons solidaires entre eux par l'adoration d’un Dieu unique
Oubliant pour un temps leurs animosités et différends sociaux politiques

Décident d’entreprendre ensemble un pèlerinage de pieuses visites,
des lieus évangéliques, bibliques et coraniques

Dans ces personnages vous allez reconnaître implicitement
Un homme bienveillant, un homme généreux et un vertueux croyant

Dieu (Qu’il soit exalté) a dit qu’il ne modifie point ce qu’il a accordé aux hommes
Tant qu’ils ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes en somme (1)

Faisant prévaloir sa précieuse loi écrite
Il fit apparaître devant ces inattendus pèlerins un génie magnifique

Faites un vœu chacun leur dit le génie en indiquant l'homme bienveillant
Heureux de son opportunité de choisir le premier et ne rien laisser aux suivants

Il souhaita de s’octroyer la terre entière et ses continents
Dans son avidité il oublia les fleuves, les mers et les océans

Lorsque le génie se tourna ver l'homme généreux et le désigner
Ce dernier considéra que sans l’eau le bienveillant ne pourra rien coloniser
Dans sa cupidité Il formula le vœu pour que fleuves, mers et océans en joyaux soient transformés

Le génie déclara en signalant de son doigt magique le vertueux croyant
Puisque que tu reconnais lui dit-il les trois prophètes de vos trois religions
Je te concède trois vœux à plus forte raison

Je te laisse tout le temps que tu veux pour réfléchir à tes souhaits, et en attendant
Tu peux même formuler en priorité les vœux de tes compagnons

A ces mots l'homme bienveillant et l'homme généreux sombrant dans un délire
Se couchaient parterre angoissés pour se préparer à mourir

Je ne veux rien des biens de ce monde déclama le croyant vertueux
Le génie émerveillé par les sentiments de cet homme renonçant à ses vœux

Décida entre les trois compagnons une réconciliation fraternelle et une perpétuelle sympathie
Le bienveillant et le généreux convaincus avoir tout perdus reprennent un souffle de vie

Un petit souhait génie bienfaisant, réclama timidement le vertueux croyant
Mon voisin possède une chèvre que j’ai toujours convoitée je le confesse sincèrement
Si vous voulez lui enlever cette chèvre je vous serais éternellement reconnaissant (2)

En conclusion : Le moyen de punir les envieux est de les combler de bienfaits


[UniGroup-2007-2016]Copyright © Tous les droits reservés
Politique de protection de données